Michael Jackson avait décidé d’investir dans la propriété intellectuelle et la gestion de droits d’auteur après une conversation avec Paul McCartney, qui avait attiré son attention sur l’importance des éditeurs de musique.

En 1985, le roi de la pop a racheté ATV Music, qui détenait notamment les droits de tous les titres des Beatles, au grand dam de Paul McCartney.

En 1995, il a créé avec Sony la société commune Sony/ATV Music Publishing, qui contrôle aujourd’hui un catalogue considérable, fort de plus de trois millions de titres. Michael Jackson détenait 50% du capital. Outre les Beatles, on y retrouve notamment Stevie Wonder, Michael Jackson, Marvin Gaye, les Rolling Stones, Sting, mais aussi Taylor Swift, Lady Gaga, Calvin Harris ou Pharrell Williams.

L’accord de cession, annoncé initialement en mars, a été validé par les autorités de régulation, a indiqué le groupe japonais de technologie et de médias.

La Commission européenne avait annoncé le 2 août qu’elle autorisait la cession.

L’opération ne devrait pas avoir d’impact notable sur les résultats de l’exercice 2016/17 de Sony, qui s’achève fin mars 2017, a précisé le groupe.

Une page se tourne dans l’histoire de Michael Jackson, qui avait lutté pendant de nombreuses années afin de conserver ses parts convoitées par plusieurs de ses partenaires.

Que pensez-vous de cette vente ?